Glossary

  • Aruki Henro [ pelerinage ]

    Aruki henro 歩き遍路 : Le pèlerin qui marche.  C'est la forme la plus traditionnelle pour effectuer le pèlerinage des 88 temples à Shikoku. Mais il y a aussi d'autres façon d'effectuer le pèlerinage (suite…)
  • Bangai [ pelerinage, temples ]

    Les temples Bangai (番外) sont des lieux sacrés mais ne figurant pas parmi les 88 temples du pèlerinage de Shikoku. (suite…)
  • Bekkaku [ bouddhisme, pelerinage, temples ]

    Un temple Bekkaku est un temple ne faisant pas partie du parcours des 88 temples du pèlerinage de shikoku mais ayant une importance relative avec le moine Kukai, le fondateur du pèlerinage. (suite…)
  • Daishidō [ pelerinage, temples ]

    Le Daishi-dō  (大師堂) est petit bâtiment (dō) réservé au grand maître (Daishi). Parmi les 88 temples du pèlerinage de Shikoku, la plupart sont consacrés à Kōbō-Daishi. On trouve parfois des Daishido sur le chemin, certains peuvent faire office de tsuyado ( logement gratuit).
  • Dōgyō Ninin [ pelerinage ]

    Dōgyō Ninin (同行二人) signifie littéralement Voyager (dans le sens de pèlerinage) à 2. La signification spirituelle dans le contexte du pèlerinage des 88 temples à Shikoku , c'est que Kōbō Daishi voyage toujours avec le pèlerin et l'accompagne dans les difficultés. (suite…)
  • Gohōgō [ bouddhisme, pelerinage ]

    Gohōgō (御宝号) est un Mantra en l'honneur de Kobo-Daishi. Vous êtes censé répéter ce mantra 3 fois devant le Daishido de chaque temple. (suite…)
  • Gyaku uchi [ pelerinage ]

    Gyaku-uchi(逆打ち) se dit quand on effectue le pèlerinage en sens inverse ( sens contraire des aiguilles d'une montre. Faire le pèlerinage de Shikoku entièrement en Gyaku-uchi est assez rare. Cette manière de faire est surtout employée pour quelques temples.
  • Henro [ pelerinage ]

    Henro (遍路) désigne le pèlerin qui parcourt le chemin des 88 temples à Shikoku mais le terme henro est aussi employé pour désigner le pèlerinage de Shikoku en abréviation de Henro michi.

     
  • Henro Goya [ hebergement, pelerinage ]

    Henro Goya 遍路小屋
    Ce sont des huttes construite par les autorités locales afin de permettre aux pèlerins de shikoku de se reposer. Certains aruki henro y passent la nuit dans un confort très sommaire. Ce sont souvent des abris composé simplement d'un toit etd' un banc.
  • Henro korogashi [ pelerinage ]

    Henro korogashi sont des passages difficiles rencontrés lors du pèlerinage de Shikoku. Littéralement  henro korogashi signifie "là où le pèlerin tombe". On rencontre ces passages sur le chemin des temples : 12, 20, 21, 27, 60, 66, 81 et 82.
  • Henro michi [ pelerinage ]

    Henro michi (遍路道), c'est le chemin du pèlerin à Shikoku. Souvent le pèlerinage de Shikou est simplement désigné par ce terme. Mais c'est aussi "la voie" du pèlerin, dans un sens un peu plus spirituel.
  • Hyōseki [ pelerinage ]

    Hyōseki (標石) ce sont des pierres gravées qui jalonnent la route du pèlerinage de Shikoku pour indiquer le nom, la direction et la distance du prochain temple. Les premières ont été posées par Yūben Shinnen , personnage  connu comme le père moderne du pèlerinage, à partir du 17ème siècle. (suite…)
  • Ikkoku Mairi [ pelerinage ]

    Ikkoku-mairi(一国参り) c'est l'action de visiter les temple d'une seule préfecture. Faire le pèlerinage en entier c'est Tōshi-uchi(通し打ち).
  • Jun-uchi [ pelerinage ]

    Jun-uchi ((順打ち) est la façon standard de réaliser le pèlerinage dans le sens des aiguilles d'une montre. Dans le sens contraire c'est gyaku uchi.
  • Junrei [ bouddhisme, pelerinage ]

    Junrei (巡礼)  est un mot japonais employé pour désigner un pèlerinage bouddhiste ou shintoïste. Le pèlerinage de Shikoku (Shikoku junrei ) est communément appelé Shikoku Henro.
  • Kōya-san [ bouddhisme, pelerinage ]

    Kōya-san (高野山) est un lieu sacré du bouddhisme fondé par Kobo-daishi. C'est une petite montagne situé  près d'Osaka. Il plus de 110 temples bouddhistes de toutes les tendances sur le mont Koya. Pour certains pèlerins, c'est ici que l'on doit finir le pèlerinage de Shikoku en se recueillant au mausolée de  Kobo-daishi.
  • Namu Daishi Henjo Kongo [ pelerinage ]

    Namu Daishi Henjō Kongō (南無大師遍照金剛) est une formule que l'on retrouve sur beaucoup d'équipements du pèlerin de shikoku. C'est un sutra du bouddhisme shingon en l'honneur de son fondateur Kukai ( ou Kobo Daishi). Essayons d'en expliquer la signification :  (suite…)
  • Nojuku [ hebergement, pelerinage ]

    Nojuku (野宿) signifie camping sauvage. Lors du pèlerinage de shikoku ce terme désigne le fait soit de dormir dehors, soit dans des abris sommaires mis à la disposition des pèlerins.
  • Nōkyō-chō [ equipements, pelerinage ]

    Le nōkyōchō ( (納経帳)) est un carnet que l'on présente à chacun des 88 temples du pèlerinage de Shikoku afin de le faire tamponner et calligraphier au Nōkyō-shō. On l'achète en général au premier temple, il en existe de différentes tailles et formes.
  • O-settai [ pelerinage ]

    Don aux pèlerins de Shikoku. Voir Settai
  • Orei-Mairi [ pelerinage ]

    Orei-Mairi (お礼参り) Coutume qui signifie finir le pèlerinage de Shikoku en retournant au premier temple visité. Pour d'autres, c'est le fait de finir le pèlerinage au mont Koya. (suite…)
  • Sanmon [ pelerinage, temples ]

    Sanmon (山門) littéralement la porte (門) de la montagne ((山), la porte d'entrée des temples sur le pèlerinage de shikoku. (suite…)
  • Settai [ pelerinage ]

    Settai (接待) ou plus exactement O-settai à Shikoku signifie "accueil".  Ce sont en fait les dons que reçoivent les pèlerins sur le chemin des 88 temples. (suite…)
  • Shingon [ bouddhisme, pelerinage ]

    L'école bouddhiste Shingon ( 真言宗, Shingon-shū) est l'un des courants majeurs du bouddhisme au Japon. Shingon est la lecture japonaise du mot chinois 真言 , traduction du mot Sanskrit mantra ( incantations). 真 signifie vérité et 言 mot. (suite…)
  • Shukubō [ hebergement, pelerinage ]

    Shukubō (宿坊) Ce sont des chambres de style ryokan mis à disposition par un temple. Ce style d'hébergement c'est développé sous l'ère Heian. C'est l'ancêtre du ryokan. (suite…)
  • Tsūyadō [ hebergement, pelerinage, temples ]

    Tsūyadō  (通夜堂) , c'est un abris gratuit offert par un temple lors du pèlerinage de Shikoku. Tout comme la hutte du henro (henro goya), cela restera souvent d'un confort sommaire. Certains sont minuscules ( 2 ou 3 couchages), d'autres immenses comme au temple 51 ishite-ji.